Un nouveau pôle d'excellence médicale et chirurgicale

La clinique du sport et de chirugie orthopédique HPM représente le plus grand centre du nord de la France dédié à la chirurgie orthopédique et à la prise en charge du sportif.

Le Groupe HPM regroupe depuis août 2012 son activité orthopédique et de prise en charge du sportif sur le site de la Clinique du sport et de chirurgie orthopédique.

Cette clinique permet au groupe HPM d’offrir aux patients, sportifs ou non, un parcours de soins simplifié et centralisé, dans un environnement médical et hôtelier rénové et innovant.

Au-delà de la prise en charge experte des traumatismes liés à la pratique de sports, ce sont toutes les pathologies articulaires et osseuses qui y sont traitées.

Ce pôle médical d’excellence particulièrement performant propose aux patients une offre de soins complète – médicale, paramédicale et chirurgicale - en réponse à chacune des pathologies liées aux membres inférieurs (hanche, genou, cheville) et membres supérieurs (épaule).

Grâce à une centralisation des expertises, les patients bénéficient d’une prise en charge optimisée tout au long de leur parcours (prévention, diagnostic, prise en charge pré et post opératoire, chirurgie, réadaptation et accompagnement à la rééducation au sein de la clinique ou à domicile).

afficher/masquer

Prise en charge

Epaule

L’épaule est l’articulation la plus mobile du corps humain.
C’est une structure complexe comportant à la fois des éléments osseux, articulaires, ligamentaires, musculaires et tendineux, susceptibles chacun de présenter des lésions. On distingue deux types de pathologies :

Pathologie dégénérative : maladie évolutive où on note une augmentation des déficiences et des incapacités du fait du vieillissement de l’épaule.
• Usure et/ou  problème d’articulation de l’épaule
• Lésions de la coiffe des rotateurs

Pathologie traumatique : maladie qui se développe à la suite d’une chute, d’un faux mouvement, d’un effort brutal, occasionnant une fracture, une luxation ou la lésion d’un tendon, plus rarement d’un nerf.
• Instabilité / luxations de l’épaule

L’objectif de la chirurgie de l’épaule est :
• De redonner la force et l’endurance
• D’améliorer le confort de vie des patients
• De soulager les douleurs,
• D’améliorer la fonction de l’épaule et du bras

Hanche

La hanche est une articulation emboîtée qui relie la cuisse au bassin. L’articulation coxo-fémorale à une fonction essentielle dans les mouvements de flexion et de rotation. De par sa composition et l’utilisation intensive que nous en faisons au quotidien, la hanche est un terrain de choix pour les infections, les lésions du cartilage et les inflammations. Elle est particulièrement douloureuse en cas d'arthrose. Les pathologies de la hanche sont souvent traitées de manière chirurgicale.

Les pathologies sont principalement dégénératives, c’est-à-dire une usure importante et irrémédiable du cartilage articulaire et interviennent le plus souvent chez un public âgé, limitant le périmètre de marche et fragilisant l’équilibre.

L'arthrose et la nécrose de la hanche sont les deux causes principales de dégradation douloureuse de l'articulation de la hanche.
Dans les deux cas, la surface de frottement entre l'os de la cuisse et  l'os du bassin présente une usure qui provoque une douleur et/ou une raideur invalidante.

Il n'existe actuellement aucun moyen efficace de réparer cette surface de frottement constituée de cartilage.
Pour que le chirurgien décide de mettre en place une prothèse totale de hanche, il faut à la fois une douleur ou gêne importante, prolongée, résistante aux traitements médicaux et une radiographie de la hanche confirmant l'usure évoluée.

Genou

Le Genou est une articulation qui supporte tout le poids du corps. Elle est à la fois mobile, souple solide et résitante

 

Le ménisque déchiré

Les interventions sur les ménisques sont maintenant réalisées sous arthroscopie.

Il s’agit d’une technique de chirurgie qui permet d’opérer sans ouvrir le genou (avec une caméra et simplement 2 ou 3 incisions minimales sur la peau).

L’intervention dure environ ½ heure, seule la zone déchirée du ménisque est enlevée à l’aide d’une pince spécifique, le reste du ménisque est conservé.

Le ligament croisé rompu 

L’intervention chirurgicale est l’arthroscopie. L’objectif de l’intervention  est, sans ouvrir le genou, de remplacer le ligament croisé rompu par un tendon prélevé au niveau de ce même genou. Le nouveau ligament croisé sera fixé à l'endroit original du ligament croisé antérieur. L'opération prendra en moyenne deux à trois heures

L’ arthrose évoluée du genou 

L’incision cutanée se fait sur le devant du genou. La prothèse de genou est constituée habituellement  de 4 éléments qui remplacent les zones de frottement usées.

Certains éléments sont fixés à l’os (fémur, tibia, rotule) et d’autres sont assemblés entre eux.

Il existe des dizaines de types de prothèses que le chirurgien choisit en fonction de la spécificité de chaque cas.

Cheville

La cheville est une articulation qui permet les mouvements du pied. Elle est constituée des parties inférieures du tibia et du péroné, et de l'os de l'astragale. La cheville est tenue par deux ligaments, situés de chaque côté, et les os sont liés par une capsule articulaire. Les  entorses de la cheville (extension anormale des ligaments ) sont très fréquentes. 

 

L’instabilité de la cheville

L’instabilité de la cheville est une pathologie bénigne, elle se développe suite à  une ou plusieurs entorses ayant généré une mauvaise cicatrisation ou un excès de longueur du ligament latéral.  Elle se définit par l’impression que la cheville se dérobe, qu’elle « lâche », qu’on ne la contrôle plus et une douleur apparaît lors d’une marche prolongée.

L’arthrose de la cheville

L’arthrose de la cheville est une usure chronique du cartilage de la cheville.  Les causes peuvent être diverses : traumatismes récurrents (fractures, luxations, entorses…), maladies inflammatoires rhumatologiques, activités physiques trop intenses, anomalies architecturales du pied. Cette arthrose se traduit par des symptômes tels que la raideur articulaire et la raideur de la marche.

La rupture du tendon  d’Achille

Le tendon d’Achille est un point sensible de notre corps situé en bas du mollet relié au talon. C’est le muscle le plus volumineux de l’organisme. La rupture du tendon d’Achille survient généralement  lors de la mise en tension brutale du tendon. Le déclencheur est un effort trop violent mais la rupture survient lorsque le tendon est déjà fragilisé par une dégénérescence des fibres tendineuses. Vous ressentez un choc brutal souvent sans douleur à la partie arrière de votre cheville. Un claquement sonore peut être entendu.

La tendinite du tendon d’Achille

Le tendon d'Achille est une puissante structure fibreuse, interposée entre le mollet et le pied.

Ce tendon joue le rôle d’un levier, dont la force de traction se répartit sur toute la surface du pied. La tendinite au tendon d'Achille est souvent causée par  une micro-rupture au sein du tendon généralement due  à une déshydratation. La douleur se situe au pied ou au talon. Non soignée, cette pathologie peut provoquer une rupture du tendon.

Clinique du sportet de chirurgie orthopédique